L’entretien des amortisseurs

Conseils en images...
 2008
par  Sébastien Canevet
popularité : 7%

La MGB est équipée d’amortisseurs à levier et bain d’huile. Il faut les entretenir régulièrement mais il s’agit d’un entretien simple.

 Amortir, c’est important

Les amortisseurs, avec les freins et les pneus sont les éléments essentiels qui influent sur le comportement de votre voiture. Même si vos pneus sont neufs et vos freins puissants, de mauvais amortisseurs ne pourront que limiter fortement leur efficacité.

Contrairement aux amortisseurs modernes, qui se changent quand ils sont fichus mais ne s’entretiennent pas, les amortisseurs à bain d’huile doivent faire l’objet d’un entretien régulier, une ou deux fois par an (plus si, comme moi, vous roulez beaucoup).

Pour savoir si il convient d’intervenir ou pas, il suffit d’appuyer fortement sur les quatre coins de la voiture (sur le parechoc plus que sur l’aile :-), de lâcher et d’observer ce qui se passe. Si la voiture revient à sa position, l’amortisseur fait son office. Si la voiture oscille plusieurs fois de haut en bas avant de revenir à sa position initiale, vous êtes bon pour retrousser vos manches :-)

Il est important de vérifier régulièrement le niveau d’huile dans les amortisseurs, et si besoin est de faire l’appoint. Si vous ne le faites pas, l’amortisseur finit par se vider, les joints sèchent et il devient nécessaire de le re-conditionner ou de la changer prématurément...

 L’amortisseur hydraulique à levier

A l’époque de la traction animale, peu importait que les roues "décollent" de temps en temps, elles n’étaient pas motrice. L’apparition de l’automobile a rapidement mis en évidence que la seule suspension ne suffisait pas à assurer le contact des roues avec le sol. Se sont alors succédés plusieurs systèmes concurrents, avant la généralisation des "MacPherson", ces amortisseurs cylindriques qui équipent l’ensemble des automobiles actuelles...

Il s’agit des amortisseurs à ruban (peu efficaces) à friction (comme ceux qui équipent ma BSA), ou encore des amortisseurs à palette (les plus connus sont les Houdaille) et les amortisseurs à levier, comme ceux de la MGB.

Les amortisseurs hydrauliques à levier sont constitués d’un corps cylindrique dans lequel se déplace un piston qui est ralenti par la présence d’une huile spéciale assez fluide.

L’huile recommandée par MG à l’époque était de l’huile Armstrong qui n’existe plus à ma connaissance, mais plusieurs marques, dont Penrite, fabriquent une huile équivalente.

Il est également possible de la remplacer simplement par une huile de viscosité S.A.E. 20W... Celle ci est difficile à trouver dans les réseaux automobiles. Comme elle est toujours utilisée pour les fourches de certaines motos, il est bien plus facile d’en trouver dans ces réseaux là.

Prenez soin, avant de les ouvrir, de bien nettoyer autour du bouchon de remplissage, afin de ne pas polluer l’huile, ce qui nuirait tant à leur bon fonctionnement qu’à leur pérennité. Un petit pinceau trempé dans l’essence fait parfaitement l’affaire pour cette "toilette".

Le format de clé à utiliser est la clé de 1/4, mais attention, 1/4 BSW ou Withwoth, ce n’est donc pas du 1/4 "standard". (Voyez mon article sur les déifférents formats de visseries).

Ceci dit, ces bouchons de remplissage ne sont jamais serrés fortement, si vous n’avez pas de clé Withowrth, vous pouvez essayer de les dévisser avec une clé en pouce ou métrique approchante, mais ne forcez pas, vous risqueriez d’arrondir les têtes de boulons...

 Remplir les amortisseurs arrières

Ce sont les plus simples à remplir (encore que, la MGB est typiquement anglaise, donc de conception bizarre... :-) Les amortisseurs arrières ne sont pas accessibles par dessous la voiture. Il convient donc de retirer la moquette qui recouvre la plate forme derrière les sièges pour les atteindre.

Ils sont protégés par un petit opercule en plastique qu’il convient de retirer avant d’ouvrir le "bouchon", un boulon d’1/2, à l’aide d’une clé à pipe.

(Pour une fois, ce n’est pas moi qui "opère" me déplaçant actuellement avec des béquilles et ayant l’interdiction de me fatiguer ;-)

Vue l’accessibilité limitée de la chose, le plus simple est encore d’utiliser une seringue, achetée pour trois sous chez le pharmacien du coin.

 Remplir les amortisseurs avants

Remplir les amortisseurs avant n’est pas beaucoup plus difficile dans son principe, si ce n’est que l’accessibilité n’est pas extraordinaire. Le plus simple (et le plus long et fatiguant :-) est de démonter les roues avants, mais vous pouvez le faire simplement en braquant les roues si vous êtes adroit...

Il est également possible de soulever le nez de la voiture (par exemple au cric rouleur) et de sécuriser avec des chandelles. Le train avant est soulagé du poids de la voiture, donc les roues s’abaissent suffisamment pour permettre d’atteindre les amortisseurs.

 Jusqu’où remplir les amotisseurs ?

Jusqu’en haut :-)

Bon, nous voilà bien avancé avec cette réponse. Lorsque j’ai restauré la voiture, j’ai rempli les amortisseurs alors qu’ils étaient déposés, il est alors facile de bien purger l’air en actionnant le bras de levier plusieurs fois, puis de compléter le niveau si besoin est.

Un copain monte et abaisse plusieurs fois sa voiture avec son cric roulant, ceci afin de purger l’air éventuel, avant de compléter le niveau d’huile. Il a bien du courage. Je suis plus fainéant : je remplis les amortisseurs jusqu’à l’orifice de remplissage puis je referme et je roule comme çà quelque temps. Je vérifie ensuite et je refais le niveau si besoin est.

 Quand les changer ?

Si quinze jours (ou un mois) après avoir refait les niveaux de vos amortisseurs, vous constatez qu’ils n’amortissent plus rien du tout et qu’ils sont vides, il est temps de leur faire valoir leurs droits à une retraite bien méritée. Plusieurs solutions existent. Soit les re-conditionner (ou le faire faire) soit les remplacer par des amortisseurs neufs de même qualité.

Ma modeste expérience m’a prouvé qu’il était difficile de re-conditionner efficacement soi même ce genre de petit animal, qui parait simple mais capricieux.

Le prix d’amortisseurs re-conditionnés professionnellement n’est que de 16.59 GBP au MGOC

 Améliorer l’amortissage ?

Soyons francs, les amortisseurs d’origine de la MGB jouent leur rôle, mais sans plus. Il est donc tentant de les améliorer ou de les remplacer par d’autres modèles plus performants.

Je ne parle pas en connaissance de cause, n’ayant pas procédé moi même à la chose. Ce qui suit n’est donc que le fruit de l’expérience qui m’a été rapportée par d’autres amateurs ou celui de mes lectures... Si vous en savez d’avantage que moi, n’hésitez surtout pas à me faire part de votre expérience...

Des amortisseurs à levier de meilleure qualité

Le MGOC propose des amortisseurs re-conditionnés plus fermes que les amortisseurs d’origine. Il semble qu’ils soient d’avantage prévus pour la compétition que pour un usage routier.


...

Remplacer les amortisseurs d’origine par des modèles télescopiques

Divers fournisseurs proposent des kits d’adaptation pour équiper la MGB avec des amortisseurs télescopiques.

D’après l’avis de ceux qui ont monté ces amortisseurs à la place des amortisseurs à levier, l’amélioration est notable.

Il existe aussi des amortisseurs réglables. Soyons franc, pour un usage sur route, ils n’offrent guère d’amélioration par rapport aux amortisseurs télescopiques ordinaires. En revanche, ils sont plus onéreux et demandent un entretien, alors que les amortisseurs télescopiques classiques n’en ont pas besoin.
...

A SUIVRE


Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)