Poster un commentaire à la suite de l'article...

samedi 4 juin 2011
par  Sébastien Canevet

Résilier sa mutuelle

Ayant récemment décidé de changer de mutuelle complémentaire d’assurance maladie, j’ai été confronté à un refus de ladite mutuelle, ce qui est hélas commun.
Voyons un peu comment procéder pour obtenir tout de même satisfaction.
Jusqu’à une date relativement récente, on ne pouvait résilier son contrat (...)

En réponse à...

Logo de xl
samedi 9 juillet 2011 à 21h07 - par  xl

Monsieur Canevet,

Comme toujours un excellent message. il est très utile pour l’ensemble des consommateurs !

j’ai fait jouer l’article du code des assurances que vous citez pour résilier ma mutuelle santé mais j’ai eu du mal à faire valoir mes droits.

alors que j’avais envoyé en lr/ar ma résilitation dans le délai de 20 jours, avec une copie de l’enveloppe contenant l’avis d’échéance à venir et sur lequel figurait le cachet de la poste, la mutuelle a :

  • dans un premier lieu, dit dix jours plus tard qu’ils avaient égaré la lettre et qu’il fallait que je leur fasse parvenir l’accusé de réception postal par fax ;
  • dans un second temps, confirmé le lendemain la réception du fax et annoncé la prochaine résiliation ;
  • or, ayant oublié de lever le mandat à la banque, j’ai été débité de deux mensualités - la première suivant la résiliation du contrat (normal il était déjà programmé - il passait trois jours après) et le mois suivant (ils avaient résilié le contrat mais n’avaient pas arrêté le prélèvement) ;
  • fait la sourde oreille dans le traitement de la résiliation pendant un mois invoquant une réorganisation interne importante de la société ;
  • envoyé un avis de résiliation un mois après en m’informant que j’allais être remboursé du trop perçu "prochainement" ;

Mais ne voyant toujours rien venir plus de quinze jours après, j’ai téléphoné à nouveau (heureusement il s’agissait d’un numéro non surtaxé) pour rappeler les dispositions légales, à savoir un remboursement des sommes indument perçues dans un délai de trente jours à compter de la date d’échéance du contrat, alors que la mutuelle faisait partir les trente jours à compter de la date de prise en compte effective de la résiliation par ses services...

Ils m’avaient en plus expliqué qu’il fallait compter informatiquement deux semaines pour que les sommes passent en banque mais ont finalement enclenché une procédure manuelle ayant abouti à un remboursement il y a quatre jours (environ 150 €), soit avec un mois de retard.

Au lieu de les appeler, j’aurais du les mettre en demeure comme vous le conseillez...

Si on ne fait pas respecter ses droits, beaucoup de sociétés comptent sur l’usure et le découragement des gens, leur permettant donc de se faire une trésorerie.

Cordialement

Un de vos anciens étudiants de l’IFP

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.