Changer l’embrayage de la MGB

mardi 4 août 2009
par  Sébastien Canevet
popularité : 3%

Ici, la patiente n’est pas ma B roadster mais la GT d’un copain. Depuis quelque temps, les vitesses passaient de plus en plus difficilement, puis un jour, impossible de passer les vitesses. Un bruit de crécelle peu encourageant se faisait entendre.

Verdict : l’embrayage.

Ce n’est pas moi qui opère, à cause de mes vertèbres cassées, mais un copain et son fils.

J’ai apporté quelques outils, dont ma grue d’atelier dans mon utilitaire : le taxi anglais :-)

Remarquez, la GT est assez logeable elle aussi, puisque ledit copain a apporté lui aussi pas mal d’outillage !

 Le démontage

Lorsque je démonte la boîte d’une MGB, je dépose l’ensemble moteur-boîte. Ici, mon ami préfère ne sortir que le seul moteur. Ne connaissant pas cette technique, je suis d’autant plus curieux de voir ça.

On commence par déshabiller tous les accessoires. Les carburateurs :

Les durites de refroidissement

Le radiateur. Ca permet d’une part d’avoir plus de place pour sortir le moteur et d’autre part de ne pas l’abîmer avec un coup de moteur mal placé.

On y voit tout de suite plus clair :-)

Le collecteur d’échappement

Le démarreur

Ensuite, c’est le tour des silent blocs qui soutiennent le moteur

Il faut maintenant dévisser et retirer les boulons qui solidarisent le moteur et la boîte. L’opération est évidemment plus difficile que lorsqu’on a retiré l’ensemble de la voiture, mais on gagne du temps, car le démontage de la boîte sous la voiture n’est pas spécialement simple.

J’ai oublié de le photographier, mais il est indispensable de soutenir la boîte, par exemple avec un cric, car elle n’est fixé à la voiture qu’à l’arrière.

Nous allons maintenant sortir le moteur. Il convient donc de remonter le capot, comme ça par exemple :-)

Il est également possible de le démonter, ça donne encore plus de place.

Mise en place de la grue d’atelier. Remarquez que l’avant de la voiture est surélevé à l’aide se solides madriers.

En soulevant lentement le moteur tout en reculant la grue, le moteur se désolidarise de la boîte...

Et là, gling, gling, gling, des morceaux de métal tombent par terre

C’est ce qui reste de la butée d’embrayage

Comparons avec la butée neuve :

Il y a une "légère" différence, n’est-ce pas ? :-)

 Le changement d’embrayage

Il convient maintenant de sortir complètement le moteur et de le déposer pour changer le mécanisme d’embrayage.

Puis, il faut dévisser le diaphragme (par terre) afin d’accéder à l’embrayage lui même.

Un examen attentif du mécanisme montre son usure générale. La platine d’appui de la butée est fendillée.

Le diaphragme lui même est bien usé aussi

De même que l’embrayage lui même. Même si la butée n’avait pas explosé, il aurait fallu changer l’embrayage à brève échéance...

 Le remontage


Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)