Changer les roulements avants de la MGB

lundi 18 juillet 2005
par  Sébastien Canevet
popularité : 5%

Depuis quelque temps, j’avais noté un léger jeu à la roue avant gauche. Le roulement ne fait pas encore de bruit, mais sa fin prochaine est cependant annoncée....

Voyons comment procéder à son remplacement par un roulement neuf ! Il s’agit d’une opération simple et peu coûteuse lorsqu’on le fait soi-même. C’est largement à la portée de l’amateur moyen.

Une fois le champs opératoire préparé, (entendez mise en sécurité sur chandelles et roue enlevée :-) , je commence par déposer l’étrier de frein (deux écrous). Je le laisse connecté à la durite pour ne pas avoir à repurger et, plutôt que de le laisser pendre (ce qui n’est pas conseillé pour la durée de vie de la durite) je le pose sur une cale (ici, une boîte de gaufrettes, et oui, je suis gourmand ;-).

Je retirer ensuite la coupelle de protection.

Remarquez que le roulement est bien graissé, il faut faire ça régulièrement.

Je retire ensuite la goupille (qu’il faudra remplacer par une neuve...)

Puis je dévisse l’écrou crénelé qui maintient le tout en place.

Le roulement extérieur tombe tout seul...

Et le moyeu accompagné du disque de frein se retire sans aucun problème.

Voici les pièces sur lesquelles nous allons maintenant intervenir.

Nous allons remplacer le joint spi et les deux roulements (sans oublier la goupille). Ces éléments se trouvent facilement en neuf pour pas cher, il y a même un kit complet (numéro GHK1005).

Voici les pièces "brutes" de démontage, posées dans l’ordre dans lequel elles se trouvent lorsqu’elles sont en place. La petite pièce supplémentaire, la cinquième (peu importe que vous comptiez à partir de la gauche ou de la droite :-) est une petite cale d’épaisseur.

Commençons par arracher l’ancien joint spi. Il suffit de forcer un peu, sans trop en prendre soin puisqu’il ne resservira pas.

Le plus difficile est de retirer la couronne extérieure de l’ancien roulement, qui est enfoncée à force dans le moyeu. J’ai utilisé un gros tournevis et un marteau, et après quelques coups bien placés (alternativement à droite et à gauche), elle sort !

Toutes les pièces sont soigneusement nettoyées avant d’être remontées. Le roulement interne n’a eu besoin que de quelques petits coups délicats pour prendre sa place.

Il en va de même du joint spi.

Il suffit maintenant de remettre le moyeu en place, en veillant bien à ne pas blesser la lèvre du joint spi, puis de placer le roulement extérieur, la rondelle fendue, l’écrou crénelé et sa goupille.

Terminer en graissant copieusement avant de refermer le couvercle et de remonter la roue.


Portfolio

JPEG - 199.2 ko

Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)