Changer le roulement avant de la XJ8

mardi 30 mars 2010
par  Sébastien Canevet
popularité : 6%

Un ronflement suspect sur la xj8 m’a fait suspecter un roulement. Roue en l’air, ça ronfle encore, donc c’est bien ça !

Changer un roulement est élémentaire dans son principe (oui, enfin, pour un bricoleur non débutant ;-), mais pas forcément dans ses modalités d’application sur la XJ8

Deux problèmes se posent à moi :

D’une part je n’arrive pas à "décoller" le disque, bien soudé par la rouille. Je réfléchis donc un peu et me renseigne auprès des copains de l’AmicaleXJ avant que je n’y aille à la masse de démolisseur ? ;)

D’autre part, l’’écrou crénelé qui contient le capteur d’ABS peut-il se démonter sans l’outil spécial ? Je ne le pense pas, car d’après le manuel d’atelier, il est serré à 300 Newtons-mètre (30 kilos).

L’outil d’origine chez Jaguar coûte cher, près de 200 euros. Je vais plutôt m’acheter un outil adaptable. Lasertools en fabrique un, nettement moins cher que l’outil d’origine. Il est par exemple en vente chez The Tool Academy->http://www.thetoolacademy.com/product_detail.asp?productId=5503 pour 36 livres.

Une semaine plus tard, cette douille est dans ma boîte à lettres

Le roulement est une pièce d’usure, et il paraît qu’il fatigue vite sur cette lourde berline. Pas étonnant que ce soit le gauche qui est usé, puisque cette voiture a passé la majeure partie de son existence outre Manche, avant de traverser le Channel.

J’ai choisi d’acheter des SKF (référence SKU# : W0133-1620280), un peu plus chers que les autres, mais j’aime autant ne pas avoir à y revenir tous les autre matins :-)

Démontage

Je commence par démonter l’étrier et désaccoupler la rotule de direction.

Pour leur éviter d’être abîmés, et qu’ils ne me gênent, je les attache avec un bout de fil de fer à l’amortisseur.

Je démonte également le capteur ABS, pour les mêmes raisons.

J’ai ensuite essayé de sortir le disque de la manière habituelle, en le "sonnant" au marteau puis en le mettant en tension avec une barre de fer et deux serre-joints mais rien n’y a fait, même en chauffant !

J’ai donc changé de tactique. Je démonte le moyeu, en commençant par le pivot supérieur, celui du bas étant bizarrement monté en travers.

Je mets ensuite la douille spéciale sur le rotor, je pousse, je tire, et rien n’y fait, même avec une rallonge d’un mètre...

Mais le pétard finit par avoir raison de ce £$%ùµ@ de serrage, au bout de plusieurs minutes... ouf !

Vérification faite dans le manuel d’atelier, le couple de serrage est de 300 newtons, soit 30 kilos. Pas étonnant qu’avec les années et la corrosion, le dé-serrage ait été si laborieux !

Je démonte maintenant la rotule du bas pour désolidariser complètement le moyeu.

Heureusement que mon copain a une presse, ça va être bien utile pour extraire le disque.

Je suis obligé de tordre légèrement la flasque pour passer les supports de la presse, mais bon, ça finit par sortir.

Le roulement interne semble très mal en point, ça ne se voit pas trop sur la photo, mais sa cage est complètement déformée. Le poids de la voiture n’y est sans doute pas pour rien...

L’extraction du roulement n’est pas une partie de plaisir. Il ne sort pas à la presse, je m’arrête à cinq tonnes, de crainte de déformer ou casser le moyeu.

Changement de technique : arrachage de la cage interne puis soudure de la cage externe par l’intérieur. Ca a pour effet de retreindre la cage du roulement, qui sort ensuite très facilement à la presse (moins d’une tonne)...

Une fois le roulement extrait, le reste n’est que formalité, il suffit de remonter l’ensemble des pièces dans l’ordre inverse du démontage sans se tromper :-)


Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)