Changement de la valve de chauffage

 2008
par  Sébastien Canevet
popularité : 3%

Ce robinet (ou valve) de chauffage est une saloperie. D’une part, il finit toujours par fuir, et d’autre part il est "idéalement" situé, juste au dessus de l’allumage de la MG, lequel n’aime évidemment pas l’eau.

Pour ma part, je le change régulièrement, tous les deux ou trois ans. Faute de l’avoir fait avant de partir en Ecosse, c’est là bas qu’il a décidé de se mettre à fuir.

Dans une voiture anglaise, il est difficile de garder l’huile dedans et l’eau dehors...

L’allumeur devrait ressembler à ça :

Rien de bien grave, cependant, j’ai constaté qu’il fuyait surtout lorsque le chauffage était ouvert. Une fois le chauffage coupé, le liquide de refroidissement ne baissait plus guère, ce qui nous a permis de rentrer sans aucune difficulté.

Dans le cas contraire, c’était l’inondation de la tête d’allumage avec arrêt forcé, démontage et séchage de ladite tête puis remontage avant nouvelle inondation... Moralité, je commande deux valves de chauffage, une pour remplacer la valve défaillante et l’autre allant rejoindre le stock de pièces de rechange que j’emporte toujours "au cas où..."

BILAN
Durée d’intervention Cout
Une demi heure 1 valve = £12.48 et un joint £0.34 (soit environ 14 euros)

 Démontage de la valve

Commencez par purger le circuit de refroidissement, en déconnectant la duite du bas du radiateur. Il n’y a en effet pas de robinet de purge sur la MGB de ce modèle, contrairement aux premières MGB.

Ayant remplacé les durites d’origine par des durites en kevlar, l’opération est un peu plus difficile car ces dernières sont plus rigides que les modèles en caoutchouc d’origine. Je déconnecte donc le haut de la durite principale, ce qui me permet ensuite de déconnecter celle du bas. Le circuit se vide, aspergeant copieusement le boîtier le boîtier de direction au passage (Grrrr.... :-(

La valve est retenue par deux boulons (un au dessus et un au dessous) qui se vissent dans deux trous borgnes dans le bloc moteur. Le moins difficile est de dévisser d’abord celui du dessus, puis de déserrer légèrement celui du dessous et de faire basculer le corps de la valve, afin de finir de dévisser le second boulon.

Désolidarisez ensuite la durite allant au radiateur, la commande de chauffage (attention à ne pas perdre la petite vis) et son "arrétoire"...

Comme prévu, pas mal de saloperies dans le circuit, malgré les purges annuelles. Un petit coup de tuyau d’arrosage par l’orifice de la valve permet d’en sortir encore pas mal.

 Remontage de la valve neuve

Quand on change une pièce, toujours commencer par comparer la nouvelle avec la pièce à remplacer, afin d’éviter tout problème de compatibilité. Ici, pas de problème, elles sont identiques.

Qui dit eau plus fer dit forcément corrosion. Je choisis donc de remplacer les boulons que j’avais utilisé lors du dernier changement de valve par leurs homologues en inox.

Ceux que j’ai à ma disposition sont légèrement plus longs que ceux d’origine. Attention danger : la pression exercée par un boulon que l’on visse est très importante et peut endommager gravement une pièce. Je vérifie d’abord si les nouveaux boulons se vissent librement jusqu’au bout ou pas. C’est le cas, donc je procède au remplacement.

ATTENTION A LA BOULONNERIE INOX
Les boulons et les écrous inox sont idéaux, ça ne rouille pas, donc pas de grippage, etc... Attention cependant, ils ne présentent pas les même caractéristiques mécaniques que les boulons ordinaires. Ils ne permettent pas un serrage aussi puissant que les autres. Il convient donc de les réserver à tous les montages où ils ne sont pas sollicités mécaniquement. Donc, exit la boulonnerie inox pour fixer les trains roulants, etc... Il en va de votre sécurité.

Commencez par mettre en place la nouvelle valve avec son joint, avant de remonter le boulon du bas, en basculant la valve de côté pour qu’il soit plus accessible, puis celui du haut. Terminer et refixant le câble de commande et son "arrétoire".

Pour terminer, remplissez le circuit de refroidissement via le bouchon de radiateur. Il est inutile de purger l’air le circuit, contrairement à d’autres véhicules. Fignolez le travail en nettoyant la tête de delco et tout ce qui a été sali par la fuite avec du WD40 et un chiffon ou un pinceau. Il est toujours plus agréable de travailler sur un moteur propre que sur un moteur dégeu...outant, et ça permet de détecter un problème éventuel plus vite.

N’oubliez pas de vérifier le serrage des boulons d’ici quelque temps, juste au cas z’où...

 Au sujet du liquide de refroidissement

Je m’interroge sur la qualité du liquide de refroidissement à utiliser. Si vous avez une opinion à ce sujet, n’hésitez pas à m’en faire part !


Rover a produit une valve de meilleure qualité pour la MG RV8, cette valve était parfaitement interchangeable avec la valve d’origine sur la MGB, il n’est pas impossible que je fasse l’échange.

Elle se trouve par exemple ici chez Brown and Gammons

D’autres la remplacent par une simple vanne de plomberie "quart de tour", quitte à modifier un peu le câble de commande.


Commentaires

mardi 22 mai 2012 à 14h40

Bonjour,

Pour ma part, je n’ai pas réussi à ne serait-ce que desserrer la vis du bas, sauf à faire pivoter la vanne (avant même de desserrer). Comment fais-tu pour la remise en place ?. Une clé spépciale ?
La seule fois où j’ai réussi, c’était avec la culasse sur l’établi !

amicalement

Jmau (jm auzon)

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)