1 - Préparatifs et dépose du bloc moteur

 2008
par  Sébastien Canevet
popularité : 2%

(photo prise le 10/10/10 à 10 h 10... si si :-)

l’ensemble moteur-boite-différentiel est sorti !

Je viens d’acheter un support pour refaire le moteur confortablement. Ledit support a été intégralement monté par Baptiste (10 ans). Il est agréable d’avoir une aide aussi efficace :-)

La mécanique est maintenant descendue dans le sous-sol, là ou je vais installer mon atelier, pour bricoler bien au chaud cet hiver.

Ce qui est sympa avec ces petits cyclecars, c’est que les pièces sont plutôt légères et aisément transportables, contrairement aux "vraies" voitures...

Entre autres défauts qu’il va falloir corriger, le nez du différentiel est percé

J’ai l’intention d’en profiter pour donner un meilleur aspect à tout ça, en faisant microbiller les pièces en fontes d’aluminium ([il parait que Service Finition Métaux dans le Berry fait un excellent travail...http://www.sfm36.com]).

Une rotule qui coince m’empêche de finir de démonter le train avant. J’ai beau taper doucement quand même, l’acier à 80 ans, il ne s’agit pas de casser), rien y fait.

J’achète un arrache rotule (et oui, je n’avais pas ça dans mon atelier, quand je vous dis que je suis très loin d’être un pro :-) et trois mintes plus tard, le demi train et la direction sont par terre.

Je vais en profiter pour refaire tranquillement tout ça cet hiver, avant de régler le train avant au remontage, afin de lui donner plus de chasse, afin de rendre la direction un peu plus stable à grande vitesse... (voyez l’article que j’écrivais à ce sujet sur la MG, le principe est le même

La boulonnerie (au format Whitworth et BSF) est prête...

L’outillage aussi

Quelques jours plus tard, je profite du onze novembre pour consacrer ma matinée au démontage de l’embrayage ainsi qu’à placer le moteur sur le pied moteur acheté voici quinze jours.

Je place donc provisoirement le moteur sur un petit établi mobile, mais, toujours prudent, je laisse la grue d’atelier en place, juste au cas où... En effet, je n’aime pas travailler dans de mauvaises conditions de sécurité, comme celle là, mais je n’ai pas trop le choix, l’embrayge doit être démonté AVANT de placer le moteur sur le pied...

Hélas, tout ne se passe pas aussi bien que prévu... d’une part, je n’ai pas de clé assez grande pour démonter le boulon central de l’embrayage (il va falloir la commander) , et d’autre part je n’ai pas de boulons assez longs pour fixer solidement le moteur sur le pied moteur... (Flûte, si la qualité d’un chef est de prévoir, là, je n’ai pas été chef :-)


(tentative d’accouplement ratée entre un moteur de BSA et un porte-moteur :-)

Je me contente donc de démonter ce que je peux de l’embrage ainsi que quelques accéssoires (allumage, etc...) que je peux démonter sans trop forcer. Je les range prudemment dans des sacs congélations chipés dans les réserves de la maitresse de maison, sans les nettoyer de leur graisse, évidemment, ça leur évite de rouiller....

Tant pis, ça attendra encore quelques jours :-(


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)