Démontage des accéssoires et déculassage

 2008
par  Sébastien Canevet
popularité : 2%

Depuis quelques mois, une soupape d’échappement colle sévèrement. Rien à faire pour la rendre fonctionnelle sans ouvrir, via le trou de bougie et la trappe d’accès latérale... Il faut donc ouvrir.

J’en profiterai pour refaire ce qui mérite de l’être. Je n’en sais pas plus pour le moment, ça sera la surprise...

J’ai enfin reçu la douille de 1 1/8 Whitworth pour démonter le volant moteur...

Comme toujours avec ces mécaniques très anciennes (ma BSA date de 1934), tout est toujours beaucoup plus compliqué que prévu et prend beaucoup plus de temps que ça ne devrait en prendre.

Exemple, voici ce que j’ai pu faire en un après midi de cinq heures de travail :

  • Déculasser
  • Démonter le carter de distribution et sortir la chaine
  • Démonter la tête de delco

C’est tout :-)

D’avantage encore que pour une mécanique moderne, il faut faire attention à ne rien casser : les matériaux sont plus fragiles (age et mauvaise qualité des alliages de l’époque) et les pièces de rechange sont parfois difficiles, voire impossible à trouver.

Tentative de démontage du volant moteur (30 minutes)

J’avais reçu ma douille de 1 1/8 whitworth voici six semaines. Il me fallait un cliquet de 3/4, que je n’avais pas. Il m’a été prêté par un copain (propriétaire d’une superbe Jaguar Mk 10 de 1962)

J’aplatis la rondelle qui freine l’écrou central, et j’arrive à le dévisser sans trop de difficulté, en bloquant le volant moteur via deux de ses écrous avec ce qui me tombe sous la main, à savoir le pied du pied moteur acheté voici trois mois.

Hélas, le démontage s’arrête là pour le moment, je n’arrive pas à désolidariser le volant moteur de son axe ; Il va me falloir fabriquer un extracteur, ce que je ne peux pas faire pour le moment, car je n’ai pas de boulon de ce format.

C’est ennuyeux car la présence du volant moteur m’empêche de monter le moteur sur le pied moteur. Je dois donc travailler par terre, ce qui n’est pas confortable du tout.

J’avais acheté cet été chez http://www.namrick.co.uk/ un stock de boulonnerie à ce format, mais je ne trouve hélas pas le bon format dedans ; Il va falloir que je fasse une nouvelle commande... Grrrr oh(m1

Démonter le carter de distribution et sortir la chaine (1 heure)

Je déserre tous les boulons sans difficulté, sauf un (ils avaient été copieusement aspergés de dégrippant depuis plusieurs jours).

Le boulon réclacitrant est mal situé, je ne peux pas placer ma clé à fourche jusqu’au bout, gêné par une excroissance du carter. Résultat, elle dérape à chaque fois.

Je finit par me décider à la dévisser avec la technique du burin : j’ai de la boulonnerie neuve pour le remplacer.

Enfin, je peux démonter le carter (doucement toujours, en tapotant via les onglets avec une cale en bois et un marteau. Il ne faut surtout pas casser ce carter en fonte d’alu impure).

Première inspection visuelle, la chaine parait en bel état mais la denture est usées. (les dents sont très pointues). Elles suffisent à assurer le fonctionnement du moteur, sans que la chaine ne saute, mais sans plus.

Si le club les refabrique, je pense les changer pour des neuves. Sinon, je remonterai ça comme ça, mais ça m’embéterait. Tant qu’à faire, autant faire les choses bien la première fois...

Je dégoupille et retire la roue d’entrainement de l’allumage pour démonter la chaine, car cet allumage me cause des soucis (voir ci dessous)

Passons maintenant au déculassage.

Déculasser (1 heure)

Le déculassage se fait sans trop de problème, mais en y allant très lentement et très doucement. Il faut quand même insister, j’ai un peu marqué les onglets sur la culasse.

Une première inspection est encourageante, l’ensemble est raisonnablement propre pour un véhicule aussi ancien, dont j’ignore l’époque du dernier déculassage. Les cylindres me paraissent nickel, les plans de joint idem.

La soupape d’échappement reste bloquée en position ouverte (la quatrième en partant de la gauche). Impossible de la persuader de se fermer avec une petite cale en bois et un marteau. Je n’insiste pas, me contentant de l’asperger de dégrippant.

Démonter le delco (deux heures)

Oui, deux heures pour démonter cette &@¤$%µ de tête de delco

Depuis 2004 que je possède la voiture, je ne suis jamais arrivé à faire pivoter ce delco. Heureusement, le calage de l’allumage était satisfaisant. Je profite donc de ce démontage complet du moteur pour résoudre ça.

Il m’a fallu démonter la platine support du delco, en dégoupillant la roue d’entrainement de ce dernier après avoir ouvert le carter de distribution.

Une fois ladite platine sortie, je l’ai coincée dans mon étau

Il m’a fallu près de deux heures pour dégripper la bête, en tant de la faire tourner en tapant (doucement, doucement, surtout ne rien casser...) avec un mateau et une cale en bois...

Enfin, le delco est libre. Une légère corrosion s’était installée, empêchant toute rotation... Au début, il ne bougeait d’un quart de poil de cul de grenouille. Je n’avais jamais vu ça !

Des roulements à bille neufs viendront remplacer les vieux, ou prendront la place des joints en feutre. Il parait que la firme 123roulements offre d’excellentes prestations pour trouver même l’introuvable.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)