Que lire au sujet de l’Ecosse

lundi 18 août 2008
par  Sébastien Canevet
popularité : 2%

Grand lecteur, je ne pouvais faire autrement que de lire aussi des livres se passant en Ecosse ou au sujet de l’Ecosse.

Petite sélection arbitraire et subjective de quelques livres pour apprendre et/ou se distraire.

  Sommaire  

 RECITS

Voyage dans les Hébrides, Samuel Johnson (Voyage dans les îles occidentales d’Ecosse) et James Boswell (Journal d’un périple dans les Hébrides), Éditions de la Différence - Collection Outre-Mer, Paris, 1991

J’aime énormément l’écrivain Samuel Johnson (le Voltaire anglais), mais je n’avais jamais lu son récite de voyage en Ecosse, en compagnie de son ami et biographe Boswell.

Ces deux textes ont été édités de façon conjointe sous le titre "Voyage dans les Hébrides" aux Editions de la différence, voici une vingtaine d’années.

Imaginez Johnson, alors âgé de près de 65 ans, voyageant en diligence, à cheval, en bateau, voire à dos de highlander, accompagné de son biographe qui n’a guère plus de trente ans à cette époque. Pendant plus de trois mois, ils partagent la vie quotidienne des écossais de la fin du dix huitième siècle, visitent les notables mais dorment parfois dans des auberges de fortune.

Ce qui m’a particulièrement intéressé est la double narration des mêmes faits par les deux amis, qui montre une estime réciproque, bien loin d’un Maxime du Camp "tirant la couverture à lui" dans le récit qu’il fit de son voyage en Egypte avec Flaubert.

A travers l’Ecosse, de Robert-Louis Stevenson, Editions Complexe 1992

Le célèbre auteur de "L’île au trésor" est écossais, et toute son oeuvre est littéralement hantée par l’Ecosse. Voici quelques textes, dont beaucoup étaient inédits en français, rassemblés autour de son pays, récits de voyages, souvenirs, anecdotes...

Quand, comme moi, on a rêvé à 12 ans à la lecture des aventures de Jim Hawkins, tremblé à l’arrivée de Long John Silver, puis plus tard à celle du Docteur Jekyll et de Mister Hyde, on ne peut qu’aimer découvrir ses autres textes.

A ce propos, de même que Conan Doyle (autre grande passion de jeunesse) Stevenson est bien plus qu’un auteur pour adolescents, c’est un grand de la littérature britannique du dix neuvième siècle.

 HISTOIRE

"L’Ecosse des lumières : Hume, Smith, Ferguson" de Norbert Waszek, éditions PUF 2003

Ce petit ouvrage (120 pages) pourrait être sous titré "une histoire des intellectuels écossais au XVIIIem siècle". Ca pourrait être ennuyeux, c’est passionnant. Nous oublions trop souvent que l’Ecosse était surnommée à l’époque "l’Athène du nord".

Une histoire de la philosophie originale, qui fait mieux comprendre l’éclosion de ces génies pendant le "Scottish Enlightenment" (siècle des lumières écossais) en les restituant dans leur contexte politique, social et économique.

A cette lecture, on comprend mieux ce vivier nordique de grands intellectuels pendant trois siècles, qu’ils soient médecins (John et William Hunter, inventeurs de la circulation lymphatique - William Cullen inventeur de la notion de "névrose") etc., scientifiques (John Neper, inventeur des logarithmes Willim Kelvin, inventeur du zéro absolu), - inventeurs (James Watt, Henry Bell) ou explorateurs (Mungo Park)

 ROMANS

"L’étrangleur d’Edimbourg" de Ian Rankin, editions Le Livre de Poche 2004

L’écrivain Ian Rankin est l’un des auteurs contemporains de romans policiers et d’espionnage les plus connus en Ecosse. Son héros, l’inspecteur Rebus (créé alors que Rankin habitait dans le Périgord) à mi chemin entre le Maigret de Simenon et l’Adamsberg de Fred Vargas, nous promène dans l’Ecosse actuelle (surtout Edimbourg), avec ses manies, ses défauts, ses dangers et ses névroses, loin de l’Ecosse-image-d’épinal...

(Si vous lisez bien l’anglais, je vous recommande très vivement de lire Rankin en anglais, son texte perd beaucoup à la traduction, en raison du style très personnel de cet auteur, de ses inventions littéraires et de ses jeux de mots.)


Il faudra que je vous parle un jour des romans de Diana Gabaldon, qui, bien qu’étatsunienne a écrit une série de romans (Le Chardon et le Tartan) assez inclassables (romans historiques, science fiction, aventure...) se déroulant en Ecosse qui sont assez agréables à lire.


Commentaires

Logo de Sébastien Canevet
dimanche 19 juin 2011 à 15h07 - par  Sébastien Canevet

Bonjour,

Parce que les canadiens ou les brésiliens sont eux aussi des américains. C’est comme si j’écrivais les français pour désigner les européens :-)

samedi 18 juin 2011 à 17h41

Bonjour, bons conseils de lectures, je cours me commander le récit de Johnson et Boswell. Pourquoi écrivez-vous "étatsunienne" pour américaine (simple curiosité :)

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)