Usure prématurée de l’allumage - Comment améliorer les choses !

jeudi 19 août 2010
par  Sébastien Canevet
popularité : 2%

Je vous avais déjà expliqué comment "refaire l’allumage". Voici quelques compléments d’information, suite à la panne d’allumage (heureusement vite réparée) que nous avons subie lors de nos dernières vacances en Ecosse.

Tout a commencé alors que nous visitions l’île de Harris/Lewis. La voiture pétarade, manque de puissance, démarre de plus en plus mal le matin. J’attribuais d’abord ça à un problème d’alimentation d’essence, mais l’avenir allait me détromper.

Au moment de quitter Stornoway pour prendre le ferry, impossible de démarrer. Petit coup d’oeil sous le capot, l’essence arrive normalement (pratique, ce filtre à essence transparent :-).

En revanche, pas d’étincelle du tout à la bougie. Le problème est localisé, il ne reste plus qu’à y remédier.

 Usure des vis platinées

Une fois ouverte la tête de delco, je constate que les vis platinées ne "s’ouvrent" plus du tout. Il est impossible de les faire s’ouvrir même en réglant "à fond" la platine de réglage. Pas étonnant que la voiture ne démarre plus.

Je démonte donc la platine et je constate rapidement que les vis platinées (pourtant récentes) sont complètement usées d’une part, et que le "doigt" en plastique est lui aussi complètement usé.

J’ai une pièce de rechange (d’occasion mais en bon état) dans la voiture, j’en profite pour changer aussi le condensateur, que j’ai en neuf.

Vingt minutes plus tard, la MG tourne rond, le plus long a été de décharger la voiture puis de la recharger après avoir accédé aux pièces détachées.

Cette usure prématurée est due à la mauvaise qualité des pièces utilisées. Les vis platinées s’usent, c’est normal, mais pas aussi vite.

Il convient donc d’utiliser des pièces de bonne qualité, comme celles vendues par Distributor Doctor.

Je vous en dirai un peu plus lorsque je les aurai reçues.

 Usure du doigt de distributeur

Une autre usure classique est celle de l’ergot interne du doigt d’allumage. Elle rend évidemment impossible tout réglage précis de l’allumage.

La bakélite dont ces pièces étaient faites était de bien meilleur qualité que les plastique modernes.

Il est conseillé de mettre une petite goutte d’huile sur la partie supérieure du doigt d’allumage, là ou le contact de la tête de delco vient reposer. A faire tous les 500 kilomètres environ.

Ici aussi, Distributor Doctor fabrique des doigts d’allumage de bien meilleure qualité que ce que l’on trouve actuellement.

 Le condensateur

Encore un élément essentiel au bon fonctionnement de la voiture. Les condensateurs neufs que l’on trouve actuellement sur le marché sont des cochonneries, généralement fabriquées en Turquie ou en Chine (il y a aussi deux autres usines, mais j’ignore lesquelles).

Sur un condensateur original, la longueur totale des spires est d’environ trois mètres. J’ai naguère autopsié un condensateur tombé en panne, la longueur des spires était de moins d’un mètre. Ajoutez à cela la mauvaise fixation de la "patte", ce qui le fait vibrer, et ça explique leur durée de vie beaucoup trop courte.

Une fois encore, Distributor Doctor est là pour nous sauver : il fabrique un condensateur de bien meilleure qualité, conforme aux spécifications d’origine

Au programme, longueur de spires convenable, bonne construction générale, bonne soudure du fil de sortie. Pour les distinguer des productions exotiques low cost, Martin fabrique les siens avec un fil jaune à la place d’un fil orange.

Le condensateur amélioré coûte évidemment trois plus cher que la pièce standard, mais £6.95 (environ 8 €) au lieu de £2.45, ça ne va ps chercher loi quand même :-)

A la comparaison, la différence de qualité et de finition saute aux yeux. La connexion du fil est une belle soudure sur le Distributor doctor, un bidouillage pudiquement dissimulé sous une gaine sur le low cost.

Le sertissage de l’oillet est également de meilleure facture.


Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)