Démonter la sellerie de la Bentley Tubo R

jeudi 11 octobre 2007
par  Sébastien Canevet
popularité : 5%

Ces grosses voitures étaient entièrement montées à la main. Tout est, sinon facile, du moins démontable. C’est bien utile lorsqu’il s’agit de traiter les cuirs juste après l’achat, alors que ceux ci demandent quelques soins.

La section concernant ce démontage dans le manuel d’atelier peut être consultée ici

 Assise des sièges avants

Commençons par les sièges avants. Il convient de dégrafer le dosseret.

Pour ceci, il suffit de dévisser les deux vis chromées, situées de chaque côté du dosseret.

Ensuite, il convient de soulever ledit dosseret, il n’est pas trop lourd, afin de dégager sa partie supérieure puis de le retirer.

Un crochet situé sous le siège retient l’assise. Il se retire facilement

Il suffit enfin de tirer l’assise en avant pour la retirer de la voiture, rien d’autre ne la retient.

 Dossier des sièges avants

Il suffit de dévisser les quatre vis (du 10, de mémoire. hé oui, la bentley est montée en métrique) qui relient le dossier à la structure) et deux minutes plus tard, le dossier est démonté.

 Assise des sièges arrières

L’assise se démonte très facilement puisqu’elle n’est pas attachée, juste engagée à l’arrière sous le dossier. Il suffit de la soulever à l’avant puis de la tirer en avant pour la sortir.

 Dossier des sièges arrières

Ceci ne concerne que la Bentley Turbo, le dossier des autres Bentley ainsi que celui des Rolls Royce Silver Spirit est fixé différemment.

Une vis de chaque côté maintient la base du dossier

Au centre, derrière l’accoudoir, deux vis maintiennent le dossier à la caisse.

Il suffit maintenant de dégager le dossier en le soulevant. Il ne reste plus qu’à dévisser les deux vis qui maintiennent les ceintures de sécurité dans les garnitures pour déposer le dossier.

 Démontage des accoudoirs avants

Les accoudoirs se démontent facilement, une fois qu’on a compris comment ils sont montés. Il suffit d’introduire un petit tournevis plat à l’arrière et de pousser....

.... ceci dégage le petit crochet....

C’est simple, efficace et logique.

L’accoudoir lui même se retire en dévissant un boulon, lui même retenu par une goupille, à mon sens parfaitement inutile.

Une rondelle crénelée eut été suffisante ; les goupilles ne sont généralement utilisées que pour les éléments de sécurité, mais quelqu’un chez Rolls Royce en a décidé autrement :-)


Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)