MG B : pour rouler en ancienne au quotidien

 1998
par  Sébastien Canevet
popularité : 15%

Ma MG "B" est un modèle américain vendue en 1974 aux Etats Unis. La "B" est apparue en 1962 et a été fabriquée à environ 500.000 exemplaires jusqu’en 1980 (enlaidie, il est vrai par d’affreux parchocs en caoutchouc). J’ignore son kilometrage exact, mais le moteur et la boite sont d’origine, comme en fait foi leurs numeros. Elle a été entièrement restaurée en 1996-1997 et assure aujourd’hui un service (et un plaisir) quotidiens...

Pour compléter l’article ci dessous, lisez aussi mon article (régulièrement remis à jour) sur les pannes et l’entretien courant de ma MG

 CONCILLIER LA PASSION ET LA RAISON

Rouler en ancienne est-ce bien raisonnable ? Telle est la question. La réponse, enfin, MA réponse est double. Il y a l’aspect technique et l’aspect économique, sans parler de l’agrément de conduite...
Parlons technique...

Techniquement, il convient de choisir un véhicule qui soit à la fois fiable et facile à entretenir. Il est donc quelque peu illusoire d’envisager de circuler quotidiennement en Ford "T" ou en "de Dion-Bouton" (encore que, lorsque j’étais étudiant, j’avais un copain qui utilisait tous les jours une Ford "T" dans la circulation parisienne, mais bon, il était un peu "fada" ;-).

La fiabilité : La MG "B" est à cet égard une voiture parfaite. Bien que ce soit une "anglaise", avec la mauvaise réputation question fiabilité qui colle à ces voitures, la "B" est remarquablement fiable. Elle démarre sans problème tous les matins et ne vous laisse pas "en rade" au bord de la route. Le seule problème, c’est que vous ne pouvez pas faire "le coup de la panne" à la personne assise à coté de vous ;-).

L’entretien : L’entretien courant est facile, c’est une voiture simple, sans sophistication et vous pouvez la confier sans état d’âme à n’importe quel garagiste si vous ne savez pas faire vous même. En fait, elle a simplement besoin d’huile d’eau et d’essence. De plus, les pièces sont immédiatement disponibles, y compris en France, car des professionnels sérieux existent. Cette disponibilité impressionnante permet de reconstituer entièrement une MG "B" neuve à partir de pièces refabriquées.

 Parlons gros sous...

L’achat : la question se doit également d’être posée d’un point de vue économique. Le prix d’achat est raisonnable entre 50.000-60.000 francs pour une voiture en bel état (et 80.000 pour une voiture parfaite). En d’autres termes, c’est le prix d’achat d’une voiture neuve de bas de gamme. La différence tient à la décote que subit une voiture neuve et qui ne touche pas une voiture ancienne. Par exemple, une voiture neuve achetée 50.000-60.000 francs il y a 5 ans n’a plus guère qu’une valeur d’usage, disons entre 5000 et 10.000 francs (et je suis optimiste), alors qu’une MG "B" en bel état, cotée il y a 5 ans 50.000-60.000 francs, aura gardé sa valeur, et pourra même bénéficier d’une surcote.

L’entretien : Ici non plus, pas de mauvaises surprises. Les pièces ne sont pas plus onéreuses que pour un véhicule contemporain. Ce n’est pas un mince avantage, par rapport à d’autres voitures anciennes, par exemple les voitures allemandes, pour lesquelles beaucoup de choses sont également disponibles, mais à des prix parfois ahurissants.

La vignette et l’assurance : Excellente surprise, une voiture ancienne vous coûte moins chère en assurance et en vignette qu’une voiture actuelle : la vignette pour un véhicule âgé de 20 à 25 ans coûte entre 50 et 80 francs, et elle est gratuite pour un véhicule de plus de 25 ans. L’assurance est également intéressante. En effet, les collectionneurs ont la réputation (justifiée) de prendre soin de leurs véhicules, d’être des bons conducteurs et de causer moins d’accidents que les autres (même lorsqu’ils conduisent des voitures modernes). C’est pourquoi les assureurs nous proposent des tarifs attractifs : de l’ordre de 1000 francs/an pour une MG "B" mais il est parfois demandé de posséder également un véhicule normalement assuré.

La consommation : Voici la principale différence avec une voiture moderne, la "B" est un peu plus gourmande qu’une voiture moderne équivalente : de l’ordre de 8 à 10 litres d’essence aux 100 kilomètres en roulant à bonne cadence, il n’y a pourtant pas de quoi sauter au plafond. Et puis, avec l’économie réalisée quant à la décote, vous pouvez rouler quelques kilomètres avant de consommer les 40.000 ou 50.000 francs ainsi épargnés.
Parlons plaisir...

La conduite de la MG "B" est un vrai plaisir. Elle concilie l’agrément de conduire une voiture sortant du commun à la facilité d’une voiture actuelle. La seule différence est le freinage, non qu’il soit inefficace, mais il faut tout de même "taper" sur le frein un peu fort pour que la voiture s’arrête. A part ca, la direction est douce, la boite précise, la puissance et les reprises suffisantes, même s’il ne faut pas la confondre avec une voiture de sport. Bref, elle s’insère sans aucun problème dans la circulation actuelle.

En définitive, la MG "B", une voiture à vivre...


Cet article avait fait l’objet de 3 Messages sur l’ancien forum

*
> MG B : pour rouler en ancienne au quotidien
3 février 2006 11:55

très bon article et j’ajouterais que nous sommes parfois victime de la "tendance" et publicité etc... des autos comme la 4 CV(21 CV) ou roadsters anglais sans direction assistée, sans vitres électriques, parfois sans chauffage font le bonheur des rallymans au Monte Carlo : ces voitures parcourent les secteurs de concentration (Reims, Coppenhague, Barcelone...) et les secteurs de hautes montagnes sur des chemins de traverses que l’on ne prendrait même pas en "modernes" !

Je m’imagine très bien tous les jours en volvo 122 s ou anglia ...

Répondre à ce message
*
MG B : pour rouler en ancienne au quotidien
3 juin 10:40, par Jali
La MG B est définitivement une voiture qui allie plaisir, passion et une aisance dans les situations quotidiennes ou sur route. Le plaisir ultime la conduite à droite selon moi !

Voir en ligne : MGB 6000 euros

Répondre à ce message
o
MG B : pour rouler en ancienne au quotidien 11 juin 13:40, par Sebastien Canevet
Je partage tout à fait votre goût pour les voitures en conduite à droite. Au bout de quelques kilomètres, on l’a oublié... On se demande pourquoi elles sont si difficiles à vendre en Franc


Commentaires

Logo de Sébastien Canevet
lundi 15 février 2010 à 11h02 - par  Sébastien Canevet

Si vous êtes soucieux de l’état d’origine, sachez que les vitres tintées ont été proposées en option à l’époque (certaines années, pas toutes, mais de mémoire je ne sais pas lesquelles).

Il s’agissait d’une teinte assez claire avec une bande sombre en haut du parebrise. Le cabriolet et le coupé étaient tous les deux proposés avec cette option.

Il est naturellement possible de recourir à ces traitements actuels pour obtenir un effet similaire mais je ne sais rien ni de leur coût ni de leur résistance dans le temps...

Logo de Sébastien Canevet
samedi 10 janvier 2009 à 00h04 - par  Sébastien Canevet

Bonjour Sébastien,

Parcourant régulièrement votre forum, j’ai fini par craqué, j’ai acheté une MG B, une "américaines, comme la votre mais de 76, elle a été convertei en parchocs chromes.

Croyez vous qu’un débutant en mécanique comme moi, plein de bonne volonté mais sans connaissance puisse entretenir entièrement lui même sa machine ? Je ne suis pas un "pro" comme vous ?

Bonne soirée

Serge

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)