Améliorer le freinage de la MGB

Les voitures sont, aussi, faites pour s’arréter ;-)
 2008
par  Sébastien Canevet
popularité : 2%

Oui, la MGB freine ! Oui, son freinage peut être amélioré !

Ces deux évidences posées, voyons un peu plus ce qu’il est possible de faire...

Je profite de ma tentative d’amélioration du freinage de ma MGB pour vous faire part de quelques réflexions.

Ce que je dis est adapté à la MGB mais est facilement transposable à d’autres voitures, du moment qu’elles sont équipé d’un système de freinage hydraulique [1]

Voyez aussi mon article sur le changement des plaquettes de frein

 Attention danger

Je n’aime pas trop ces mises en garde perpétuelles, mais celle ci me semble néanmoins utile : n’intervenez sur le système de freinage de votre voiture que si vous savez ce que vous faites ! il en va de votre sécurité et de celle des autres.

N’improvisez pas en la matière si c’est la première fois que vous intervenez sur votre véhicule.

Pour ne rien vous cacher, je savais déjà refaire un moteur alors que je n’avais jamais touché au système de freinage de mes voitures, laissant ça à des copains plus compétents que moi.

 Quelques réflexions avant de commencer

Avis aux amateurs de performance en anciennes, avant de songer à augmenter les performances du moteurs ; commencez donc par améliorer votre freinage. Ca ne sert à rien de gagner quelques précieuses secondes à l’accéleration si vous les perdez au freinage. En plus, il y va de votre sécurité et ça vous coûtera moins cher. Comme disent les anglais, là où le freinage coûte un, le moteur coûte dix...

Même si vous n’utilisez votre MGB que pour un usage routier "normal", il n’est pas inutile de chercher à améliorer son freinage...

 Avant tout : les pneus

La qualité et le bon état des pneus est capital pour le freinage. Commencez donc par remplacer vos pneus usés ou craquelés par l’age. Votre voiture n’en freinera que mieux. N’oubliez jamais que votre véhicule ne tient la route et ne freine que grâce à quelques dizaines de centimètres-carrés de caoutchouc en contact avec le sol...

A mon humble avis (les avis inverses sont les bienvenus, je ne suis, je le répète qu’un modeste amateur :-), si vous ne changez que deux pneus à la fois, il convient de toujours monter les meilleurs pneus à l’avant, qu’il s’agisse d’une voiture à traction avant ou à propulsion arrière. Il me semble que le train avant est le plus important : direction et majorité du freinage par lui (généralement les deux tiers du freinage sont à l’avant et un tiers à l’arrière).

Cette remarque ne vaut d’ailleurs pas que pour les pneus, elle concerne également les améliorations que vous souhaitez apporter au freinage : consacrez la majorité de vos efforts et de vos finances) au freinage du train avant.

 Commencez par l’entretien

Ce devrait être une évidence, mais il convient de le rappeler : avant de chercher à améliorer les choses, faites déjà en sorte que les freins de votre voiture fonctionnent bien tels qu’ils ont été conçus.

Procédez à l’entretien et au réglage. Purgez, changez les durites lorsqu’elles sont vieilles, les plaquettes et mâchoires si elles sont usées ou ont été salies par de l’huile, etc... (Je ferai, tôt ou tard, un petit article pour vous expliquer comment procéder).

C’est fou ce qu’un simple entretien courant peut déjà améliorer les choses :-). Si ceci ne suffit pas, voici quelques pistes pour obtenir un meilleur freinage.

 Des durites de meilleure qualité

Voici une intervention toute simple, dont les conséquences sont immédiatement perceptibles.

Si les durites habituelles en caoutchouc suffisent à transmettre le liquide de freinage aux cylindres récepteurs, elles se révèlent souvent trop souples à l’usage. L’age, l’intensité des freinages successifes, la chaleur qui en résulte, etc... ramollissent le caoutchouc, rendant la pédale de frein "spongieuse".

Pour ma part, je préfère remplacer les durites d’origine par des durites "blindées" également nommées durites "aviation". Leur coût n’est pas grand (32 livres au MGOC au lieu d’une dizaines de livres pour les pièces standard)

Elles sont de marque Goodrigdge.

Attention, toutes les durites blindées ne sont pas de bonne qualité. Certaines sont des durites en caoutchouc ordinaire recouvertes d’un treillis métallique pour faire croire qu’elles sont blindées. Elles sont moins cher que les vraies mais ne servent à rien.

 Des plaquettes de meilleure qualité

Voir aussi mon article sur le changement des dites plaquettes de frein

J’ai récemment (juillet 2009) remplacé les plaquettes standards par des plaquettes de marque EBC, l’amélioration du freinage est spectaculaire. En plus, il parait qu’elles produisent moins de poussière, les propriétaires de roues à rayons apprécieront. En revanche, elles sont la réputation de s’user plus vite.

Mes réflexions sur les durites et les plaquettes sont l’objet de mon expérience personnelle et ne portent que sur l’amélioration des éléments composant le freinage. Mais il est possible d’aller plus loin en changeant certaines éléments,, notamment les disques et les étriers de frein.

 Changer les disques

Augmenter leur diamètre

Pour autant que je sache, c’est le diamètre du disque qui est le facteur le plus important dans l’efficacité du freinage. Plus son diamètre est grand, plus la surface de friction avec les plaquettes est importante, plus grande est la masse du disque, donc sa capacité à absorber la chaleur dégagée. Il convient donc de toujours utiliser les disques les plus grands possibles avant de songer à autre chose. Attention cependant à ne pas "surjouer" non plus, ce qui risquerait d’affecter le poids non suspendu, donc la tenue de route...

La MGB (y compris la V8) a toujours été équipée de disques de 10.75 pouces de diamètre (soit 270 mm), alors que la MGC avait des disques de 11 pouces (soit 280 mm). La limite principale à l’augmentation du diamètre du disque est la taille de la jante, mais il est possible de monter une jante de 15 pouces à la place de celle en 14 pouce sans nuire à l’aspect d’origine (les MGC étaient montées en 15 pouces).

Et les disques spéciaux ? [sur-ventilés, etc...)

To be continued...

 Changer les étriers

To be continued...

 Ajouter une assistance au freinage

Contrairement à une idée répandue, le fait d’ajouter un servo-frein n’améliore absolument pas le freinage, ceci diminue seulement l’effort que vous exercez sur la pédale de freinage.

Ajouter un tel accessoire sur la MGB est particulièrement facile car il s’agit d’une option extrêmement répandue (et même un équipement standard à la fin de sa vie) et toutes les pièces sont disponibles en neuf.

To be continued...


[1J’étudierai un jour le cas des voitures à freinage par câble (ou par tringle comme ma BSA...). mais il n’est pas finalement pas si différent que ça de celui des voitures à freinage hydraulique.


Commentaires

Logo de Sébastien Canevet
vendredi 2 septembre 2011 à 13h30 - par  Sébastien Canevet

Bonjour Mooky,

Merci de toutes vos précisions, vous n’êtes pas tatillon, vous êtes précis.

Je comprends parfaitement le conseil de l’équilibrage après avoir parcouru une certaine distance, c’est en effet du bon sens, j’en prends acte.

En revanche, je peine à être convaincu pour les pneus les meilleurs à l’arrière. Je n’ai aucune certitude à ce sujet, d’où l’intérêt de votre réponse, mais sachant comme je l’écris que la direction et la majorité du freinage sont à l’avant, je continue à penser qu’il vaut mieux les mettre à l’avant. J’entends bien l’argument du décrochement, cependant (encore qu’il faille apprendre à rattraper ça avec une voiture à pont rigide, il m’est arrivé de partir en glissade arrière en seconde sur un rond point sur route mouillée avec la B).

En revanche, tout à fait d’accord avec vous au sujet des jantes et des pneus de 15 pouces.

Bien belle voiture que la GT, surtout la mark II, purgée des défauts de la mark I (même si la mark I est "l’authentique"... :-) et sans les pare chocs en caoutchouc...

Logo de Mooky 2009
vendredi 2 septembre 2011 à 12h43 - par  Mooky 2009

Bonjour, j’aime beaucoup vos articles sur la MGB et je suis fan de votre site et je suis d’accord sur l’ensemble de vos article, à part quelques petits points de détails (je sais, je suis un peu tatillon) :

  • les pneus neufs, il vaut mieux les monter à l’arrière et ceci pour deux raisons, d’abord pour la tenue de route (aussi bien traction qu’en propulsion) car le pire n’est pas la glissade du train avant mais bien le décrochement du train arrière, ensuite pour l’équilibrage qui ne doit pas être réalisé au montage mais après une centaine de km, pour que l’ensemble pneu/chambre sur la jante soit bien en place sachant qu’il est pénible de rouler avec du "shimmy" dans le volant.
  • d’autre part si on monte des jantes de 15" sur une MGB, il faut préciser de diminuer la circonférence des pneus en montant des tailles "basses" (70) et en augmentant de 1à 2 tailles la largeur. Ex :155 (80) x 14 on monte à la place 175 / 70 x 15 ! Le but est de conserver la même circonférence que l’ensemble pneu / jante en 14" pour ne pas modifier le démultiplication finale boite / pont qui changerait les performance de la voiture mais surtout fausserait la lecture de la vitesse au tableau de bord avec les risques que celà implique. Pour info je possède une MGB GT MkII de 1969 que j’ai importé d’Angleterre (conduite à droite), c’est ma deuxième , c’est une voiture attachante aussi bien par ces qualités que par ces défauts, je l’adore !!!

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)