Changer les plaquettes de frein

Quelques petits conseils en images
 1996
par  Sébastien Canevet
popularité : 5%

Voici une opération simple, qui rebute pourtant souvent l’amateur. Quelques petits conseils en images pour la réussir.

Voyez également sur ce sujet mon article "Améliorer le freinage"

 Débutants d’abstenir

Ces mises en gardes perpétuelles m’insupportent, mais celle ci est cependant de mise : si vous n’avez jamais tenu un tournevis ou une clé plate, n’intervenez pas sur le système de freinage vous même, il y va de votre sécurité. Il s’agit d’un élément vital de sécurité.

Si vous voulez vous familliariser avec votre voiture, commencez par autre chose. Il n’y a nulle honte à débuter (ce site est même là pour vous y aider :-), encore faut-il le faire à bon escient.

Voilà, c’est dit !

 Les pièces et outils nécessaires

Les plaquettes elles mêmes. Ici, ce ne sont pas des plaquettes standards mais des EBC vertes (il en existent d’autres pour d’autres usages, comme la compétition) qui sont tout à fait suffisantes pour un usage routier. Les plaquettes actuelles ne sont pas usées mais le freinage est très moyen. Je les change pour améliorer les choses...

Les "machins anti-couinements" étant trop grands, un bon coup de ciseaux à ongles est nécessaire pour leur donner la bonne dimension.

 L’opération

Bien que je ne me sois pas encore débarassé de mes béquilles (ça reste entre nous ;-), je me suis tout de même mis au remplacement des plaquettes de frein.

Après démontage de la roue, l’étrier de frein ressemble à ça (il est neuf, car changé l’an dernier, l’ancien "grippait").

Examinons le en images pour bien comprendre comment ça marche avant d’intervenir.

Le corps de l’étrier de freinage avant est peint en or. On aperçoit les plaquettes de chaque coté du disque de frein. Elles sont retenues en place par deux ressorts lames, lesquels sont vérouillés par deux grandes goupilles.

Commencez par retirer les goupilles après avoir remis leurs extrémités en ligne avec une pince. Attention, dès la goupille retirée, le ressort lame saute (ne pas le perdre). Lors du retrait de la seconde goupille, ce sont les plaquettes qui tombent...

Remettez les nouvelles plaquettes à la place des anciennes et remettez les ressorts et les goupilles en place. Attention à la position des ressorts

Ils doivent être positionnés correctement avec la petite partie orientée vers l’extérieur (vers le bas pour elui du bas, vers le haut pour celui du haut). Changez les si ils sont usés ou cassés, de même que les goupilles (qui se trouvent dans n’importe quel magasin de bricolage).

Terminez en refaisant l’appoint de liquide de freinage si nécessaire et en "pompant" la pédale de frein, c’est très important, sinon votre voiture ne freinera pas...

 Le résultat

Après quelques kilomètres à vitesse réduite et des freinages légers destinés à permettre aux plaquettes de trouver leur place, l’amélioration du freinage est spectaculaire, le frein se fait plus mordant et la voiture s’arrête mieux, plus vite qu’avec les plaquettes standards.

 Quelques erreurs fréquentes à ne pas commettre

Enfin, voici quelques erreurs de débutant, qu’il convient d’éviter. Elles sont inspirées de mes expériences passées (parfois malheureuses :-) et du bon sens.

  • Remplir le bocal de liquide de frein avant ou pendant l’opération

Erreur fréquente. Lorsque vous repoussez les pistons, ça risque de faire déborder le liquide de frein sur la carrosserie. Manque de chance, ce liquide est souvent corrossif pour la peinture.

Vous ne devez "faire" le niveau de liquide de frein que lorsque tout est terminé.

  • Repousser le piston avec une pince

Une fois que vous avez retiré les vieilles plaquettes, il n’y a pas assez d’espace pour glisser les nouvelles, qui sont pas définition plus épaisses. Il est tentant de tenter de repousser le piston avec une pince. Attention, piège à... maladroit : vous risquez, au choix de rayer le piston (risques de fuite) de déchirer un éventuel soufflet, etc...

La meilleure solution est de repousser le piston lorsque l’ancienne plaquette (qui ne craint plus rien) est encore en place. Pour celà, il suffit de faire levier entre la vieille plaquette et le disque avec un gros tournevis. Attention à ne pas rayer le disque.

Le piston doit se repousser sans effort. Si il résiste, c’est qu’il y a un problème. Il vaut mieux alors, soit changer l’étrier de frein, soit le reconditionner...

  • Oublier de "pomper" avant de prendre la route

Quand tout est terminé, il convient de pomper plusieurs fois à fond avant que le freinage ne redevienne efficace, et ceci avant même de démarrer la voiture. Si vous ne le faites pas et démarrez comme ça, votre voiture ne freinera pas avant plusieurs vaines tentatives de freinage, bref le temps nécessaire à abimer votre belle et de faire quelques dégâts.

De même, il faut ensuite freiner prudemment pendant quelques kilomètres.

Toutes ces précautions servent à remettre le circuit en pression ainsi qu’à laisser le temps aux plaquettes de bien se positionner.


Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)